la moto un etat d'esprit


    1300 B-King

    Partagez
    avatar
    doudou_gentil
    Membre super Actif
    Membre super Actif

    Masculin
    Nombre de messages : 762
    Age : 41
    ou je dors : Orvault
    Emploi : formateur
    Loisirs : informatique (le forum), peche, et ma nouvelle VFR evidemment
    Date d'inscription : 29/04/2007

    Feuille de personnage
    Caracteristique de nos motos: sportive

    1300 B-King

    Message par doudou_gentil le Jeu 7 Juin - 13:56

    attention attention

    présentation de la nouvelle B-king chez motorep ce soir ... de 19 à 22h



    j'y passerais vite fait ...


    _________________

    comme mon VFR ... 4 neurones en V
    avatar
    doudou_gentil
    Membre super Actif
    Membre super Actif

    Masculin
    Nombre de messages : 762
    Age : 41
    ou je dors : Orvault
    Emploi : formateur
    Loisirs : informatique (le forum), peche, et ma nouvelle VFR evidemment
    Date d'inscription : 29/04/2007

    Feuille de personnage
    Caracteristique de nos motos: sportive

    Re: 1300 B-King

    Message par doudou_gentil le Jeu 7 Juin - 23:20

    personne ?

    tant pis pour vous

    c'est qd mm une belle machine pour aller au bar du coin ... hormis quelques chromes mal placés, un RR bizarement placé et des pots au dessus du feu arriere (rendant le tunning délicat ... bref

    une belle machine ...
    en attendant un essai dynamique


    _________________

    comme mon VFR ... 4 neurones en V
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 1279
    Age : 40
    ou je dors : Nantes
    Emploi : Cadre d'atelier
    Loisirs : la Moto,forcement(sinon pourquoi un fofo)
    Date d'inscription : 21/11/2006

    Feuille de personnage
    Caracteristique de nos motos: sportive

    Re: 1300 B-King

    Message par Admin le Mar 11 Sep - 17:08

    Suzuki GSX-R 1300 B-King : L'essai de la version bridée à 106 ch.




    Début août 2007, nous vous présentions le premier essai de la nouvelle Suzuki B-King en version full power sur le circuit allemand du Lausitzring. Outre son moteur dérivé de l'Hayabusa 2008,
    ce nouveau roadster se caractérise par un design très original et un
    ensemble de solutions technologiques d'avant-garde. Il y a bien sûr son
    quatre cylindres extrêmement puissant et coupleux, doté de soupapes en
    titane, d'une double injection, d'un système S-DMS qui permet de
    modifier la courbe de puissance, mais aussi le cadre et le bras
    oscillant en alu moulé, les suspensions entièrement réglables, le
    freinage radial... Il y a quelques semaines donc, nous avons été
    surpris par le caractère sensationnel de la mécanique et surtout ravis
    par l'équilibre d'ensemble de la partie cycle, qui gère à merveille le
    poids relativement important et les performances ahurissantes de cette
    moto. Mais il s'agissait aussi de la version full power testée sur un
    circuit au revêtement presque parfait ! Qu'en est-il de la version
    française où pratiquement 80 ch. disparaissent ? Conservera-t-elle ce
    formidable coup de pied au c... à mi-régime ? La B-King réussira-t-elle
    à conserver un comportement aussi neutre sur route ? Si l'on se réfère
    à bon nombre de sportives
    - mais aussi de routières - affichant des puissances incroyables en
    version libre et se révèlant par la suite décevantes en version bridée,
    il y avait en effet de quoi se montrer inquiet, ou en tout cas
    dubitatif avant cet essai. Pourtant, et c'est assez rare pour être
    souligné, pour une fois la version française a été "soignée", dixit le
    constructeur. Certes la B-King reste une moto conçue pour s'exprimer
    sur une plage de couple et de puissance plus étendue, mais chez Suzuki
    on a fait l'effort de mieux remplir les bas régimes, de sorte à rendre
    le moteur plus vivant en utilisation routière et ceci, grâce à
    l'électronique ! La version française affiche donc une puissance de 106
    ch. à 9 200 tr/min (au lieu de 183,5 ch. à 9500 tr/min). Le couple
    quant à lui, passe de 14,9 à 13 mkg, mais - c'est le plus important -
    il atteint cette valeur à seulement 5 600 tr/mn au lieu de 7 200 tr/mn
    dans la version libre. Pour vérifier tout ça, nous avons effectué un
    essai dans l'arrière-pays toulonnais (jusqu'à Castellane), en alternant
    petites routes, ville et axes rapides.






    C'est plein, agréable et ça démarre à partir de 2 500 tr/min !


    Toujours aussi facile à prendre en main malgré un gabarit imposant,
    la B-King est une moto qui se pilote aisément en ville. Ce n'est pas
    une moyenne cylindrée, mais au milieu du trafic aoûtien de la côte
    méditerranéenne, elle n'est pas du tout difficile à mener grâce à la
    maniabilité de son train avant, son large guidon, la souplesse du
    moteur et à la douceur de sa transmission. Lors des arrêts ou des
    demi-tours, la faible hauteur de selle est aussi appréciable, tout
    comme la relative efficacité des rétroviseurs ou l'ergonomie des
    commandes. Bref, on se sent de suite en confiance avec cette moto et
    finalement il faut plus de temps pour assimiler les lignes de son
    habillage que pour la conduire.
    Dans la petite ville de Saint-Tropez en tout cas, lieu d'une halte
    réparatrice, la B-King a même connu un succès extraordinaire auprès des
    vacanciers et même de la police locale !

    Sur les petites routes qui montent vers les Gorges du Verdon, cette
    sensation de facilité est toujours présente, avec en plus une étonnante
    facilité à enchaîner les virages à faible vitesse. En enroulant
    tranquillement, vous n'avez pas, mais vraiment pas l'impression de
    conduire une telle cylindrée. Il suffit de couper les gaz à l'approche
    du virage en se laissant ralentir par le frein moteur, prendre le
    virage puis remettre les gaz en s'appuyant sur l'énorme couple. C'est
    souple, plein, agréable et ça démarre à partir de 2 500 tr/min ! Cerise
    sur le gâteau, si le revêtement est mouillé ou l'adhérence devient
    précaire, il suffit de faire une halte et d'enclencher le mode B du
    S-DMS placé sur la console sur le réservoir. Vous disposerez alors
    d'une accélération encore plus progressive et... d'environ 30% de
    puissance en moins ! C'est bien vu.

    Finalement, ce qui peut gêner le plus lors d'une conduite de type "
    tourisme " (la B-King en est parfaitement capable), concerne la
    position de conduite légèrement en appui sur le guidon et une distance
    selle / repose-pieds trop réduite, surtout pour les grands gabarits.
    Pour le reste, de la progressivité du freinage à l'agrément de
    conduite, ce n'est que du bonheur, au point de se demander pourquoi
    Suzuki n'a pas conçu deux sacoches et un tête de fourche au moins en
    option...






    L'avancée technologique est spectaculaire !


    En accélérant un peu la cadence, au gré des virages qui s'ouvrent et
    du paysage qui devient moins accidenté, on découvre la B-King sous une
    autre facette, celle-là un peu plus sportive. Alors que sur la version
    full power la grosse poussée du moteur était perceptible à environ 6
    500 tr/mn, la version française décolle pour de bon aux alentours des 4
    500 tr/min. Malgré tout, les sensations diffèrent, car la puissance
    n'arrive pas de manière brutale en vous arrachant les bras comme sur la
    version libre. Mais on peut vous assurer que c'est largement suffisant
    car sur une large plage de régime - jusqu'à 8 000 tr/min - la B-King
    pousse fort et la roue avant a même tendance à se soulever ! À ce petit
    jeu, on peut bien sûr se poser des questions sur le potentiel de la
    machine à encaisser les gros freinages, les changements d'angles et
    autres enfilades rapides... La B-King reste un gros roadster et avec ce
    type de machine un n'a pas trop l'habitude de jouer ainsi. Eh bien
    détrompez-vous, sans proposer l'agilité d'un roadster 600 cm3 ou la
    précision d'une vraie sportive, la Suzuki procure beaucoup de plaisir
    tout en se montrant efficace. Coté comportement en tout cas, on est
    loin des roadsters classiques telle une Yamaha XJR 1300 ou une Suzuki GSX 1400.
    L'avancée technologique est ici pour le moins spectaculaire et
    incomparable en tout cas avec ses devancières dérivées de la production
    des années 80/90. Lors d'un gros ralentissement par exemple, le
    freinage répond avec mordant alors que le système anti-dribbling
    empêche la roue arrière de sautiller. Les changements d'angles sont
    bien plus rapides, la tenue en courbe nettement plus sécurisante et la
    motricité en sortie bien meilleure. Nous avons été impressionnés par
    l'efficacité des suspensions qui absorbent très bien les inégalités de
    la route et le parfait accord entre l'avant et l'arrière. Finalement,
    le gros reproche que l'on pourrait faire à cette B-King est de mettre
    un peu trop en confiance celui ou celle qui la conduit puisque, à cause
    de sa facilité, elle incite à tourner toujours un peu plus la poignée
    de gaz. Dans ce cas, il faut être capable de gérer une moto qui affiche
    un poids respectable et qui devient de plus en plus exigeante à mesure
    que l'on accélère la cadence. En clair, il vaut mieux ne jamais trop se
    laisser embarquer et tenir compte qu'en allant jusqu'aux limites de la
    machine, déjà respectables en version française, l'agilité que nous
    avons soulignée devient toute relative






    Avantage : B-King française


    Disponible aux alentours de la mi-septembre 2007 en concession, la
    Suzuki GSX-R 1340 B-King sera proposée au prix de 13 699 €. Mais la
    véritable surprise vient du fait que cette version "bridée" nous
    apparaît plus adaptée à un usage quotidien et routier que la version
    libre. Cette dernière est vraiment trop puissante et finalement moins
    exploitable sur route. Selon Suzuki France, chaque concessionnaire
    devrait disposer d'une moto de démonstration et nous ne pouvons que
    vous inciter à l'essayer avant de signer le chèque si cela est votre
    intention. Vous découvrirez alors un roadster débordant de caractère
    mais facile et agréable à conduire. La B-King saura vous séduire par
    son coté "gros cube", sa polyvalence d'utilisation (pour un roadster),
    la qualité de ses finitions, sans oublier l'originalité de ses lignes.
    Coté aspects pratiques en revanche, l'engin n'a vraiment rien de
    folichon vu que vous ne pouvez rien mettre sous la selle et que les
    poignées passager sont proposées en option... Prévoyez, en cas de
    conduite sportive, un gros budget pneus et ne vous attendez pas à une
    grande autonomie.



    Par Francesco Scuderi
















    • bridage français !
    • technologie efficace
    • prise en mains
    • polyvalence





    • "pousse au crime"
    • poids
    • autonomie
    • aspects pratiques


    _________________

    Tony le retour......du GEX!!!!!!

    Contenu sponsorisé

    Re: 1300 B-King

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 14 Déc - 5:03